Communiqués

Propos de personnalités (...)


Brigitte Bardot préfère les animaux aux humains dans une expression de racisme le plus crasse !

"Population dégénérée", "traditions barbares", "île démoniaque". Dans une lettre ouverte au préfet de la Réunion, Madame Brigitte Bardot s’en prend violemment aux habitants de La Réunion les comparant à « une population dégénérée » avec des "gênes de sauvages".

Le MRAP condamne avec la plus grande énergie ces propos racistes irresponsables.


Madame Bardot est une habituée de ce genre de débordements racistes et a été condamnée quatre fois lors de procès avec participation du MRAP, pour incitation à la haine raciale, jusqu’ici généralement à l’encontre des musulman(e)s.


Ainsi, il y a 8 ans, lors d’un du procès engagé à l’initiative du MRAP et de la LDH, Madame Bardot a été condamnée par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris pour provocation à la haine raciale. Ce jugement visait des propos publiés dans une lettre distribuée aux sympathisants de sa fondation.


Cette fois encore, le MRAP va déposer plainte à l’encontre de Madame Bardot.

Paris, le 20 mars 2019