Différences n°312 Janvier, février, mars 2020

Éditorial

LES PESANTEURS DE L’HISTOIRE

Chaque peuple, chaque pays a des expériences historiques qui donnent des caractéristiques spécifiques au phénomène universel qu’est le racisme.

La France a un passé colonial long et important. Ce passé, dans sa matérialité mais aussi dans l’imaginaire qui l’a accompagné, a marqué profondément de nombreuses générations de Français. Et ce passé pèse encore sur notre société. Un regard lucide sur cette histoire est indispensable.

La décolonisation a été elle aussi longue et douloureuse, marquée par des conflits sanglants. Une partie de la population actuelle de la France est porteuse par ses origines et son histoire familiale, du souvenir de l’oppression coloniale ; ses ascendants en furent les victimes directes. La majorité de la population d’origine française a été formée, entre autre à l’école, dans l’admiration d’une France impériale et glorieuse, même s’il a toujours existé, parallèlement, une forte tradition de solidarité internationaliste, dont l’histoire du MRAP peut témoigner. Si l’on n’y prend garde, le risque est que notre mémoire collective se construise de façon divergente. La partie de la population, qui fut d’abord simplement considérée comme des « sujets », est maintenant pleinement française en fait et en droit. Mais n’est pas toujours suffisamment traitée comme telle.

Le MRAP considère comme essentiel de lutter contre l’enfermement dans le maintien de mémoires séparées et de construire l’avenir de notre société sur la base d’une mémoire partagée de notre passé, conflictuel mais commun. Il revient, dans ce numéro, sur cette expérience historique et ses conséquences.

Il considère que la France doit assumer pleinement son histoire, entachée de crimes contre l’humanité. L’État commence à le faire à petits pas. Mais au-delà, c’est toute la société qui doit reconnaître cette histoire pour ce qu’elle est et intégrer une autre vision du monde, fondée non plus sur des rapports de domination mais sur la fraternité. C’est une vaste tâche à laquelle le MRAP se consacre.

SOMMAIRE

3 INTERNATIONAL

  • 2020 l’année de la fin pour Gaza ?
  • Il est temps de reconnaître l’État de Palestine
  • Communiqué du MRAP « PALESTINE : Trump, Netanyahou, Macron, vous bafouez le droit international »
  • LE MRAP solidaire du peuple haïtien
  • CHILI
  • Pour la reconnaissance des droits politiques et culturels du peuple Kurde

8 - 14 DOSSIER RACISME ET COLONIALISME

  • De l’islamophobie savante à l’époque coloniale à l’islamophobie contemporaine
  • Racisme : séquelles du colonialisme aujourd’hui
  • La macronie et le colonialisme.
  • L’aliénation du colonisateur
  • Le racisme fait partie de tous les colonialismes

15 COLLECTIF

  • j’y suis, j’y vote » Pour une véritable citoyenneté
    de résidence

16 FOCUS SUR...

  • Le comité local de Valence

18 COMITÉS LOCAUX

  • Lutte contre le racisme et les discriminations à Saint-Nazaire
    en mars et avril 2020 « humains sans frontières »

20 DOSSIER

  • Islamophobie et racisme antimusulman