Actualité

Amérique latine

Troisième journée internationale anti Chevron

NON A L’IMPUNITE DE CHEVRON-TEXACO DANS L’AMAZONIE EQUATORIENNE. NON A L’ECOCIDE
Appel à la manifestation du Dimanche 21 Mai 2017

 

 

Nous, les signataires de cette pétition, à l’ occasion de la Journée internationale de solidarité avec les victimes de la catastrophe écologique provoquée par la compagnie pétrolière Chevron-Texaco dans l’Amazonie équatorienne, demandons le respect des décisions de justice. Ces décisions condamnent la multinationale à assumer le paiement des dommages et intérêts aux trente mille personnes victimes de l’écocide causé volontairement par cette compagnie pétrolière sans scrupule. Les conséquences de ces agissements irresponsables ont provoqué une des pires catastrophes écologiques de la planète. 2 millions d’hectares pollués : pollution du sol, de la nappe phréatique, des rivières, des cours d’eau. Plus de 30.000 victimes directes : décès, cancers de la peau, de la bouche, de l’estomac, de l’utérus, malformations à la naissance, fausses couches. La pollution causée par Chevron-Texaco en Equateur est l’équivalent de trois cent quarante six fois la catastrophe de l’Amoco-Cadix en Bretagne.

Nous nous insurgeons contre le cynisme de Chevron-Texaco, qui non seulement refuse d’assumer ses responsabilités face aux milliers de victimes et aux destructions causées, mais s’est en plus retournée contre l’état équatorien en le traînant devant les tribunaux internationaux, pour que celui-ci assume entièrement les coûts de réparations des dégâts humains et environnementaux qu’elle-même a occasionné.

Nous demandons le respect des décisions de la Cour Suprême de Justice de l’Equateur ainsi que l’application de cette décision par la Cour de Justice de New York concernant la réparation des dommages environnementaux causés par Chevron-Texaco. L’existence de ces dommages a été prouvée irréfutablement au cours d’investigations menées par des experts qui ont estimé le coût total des réparations à 27 milliards de dollars. Le jugement a fixé à 9 milliards 500 mille dollars le montant à payer par Chevron-Texaco. 

Nous nous félicitons de la décision de la Cour de Justice d’Ontario au Canada qui, en 2016, a reconnu la validité des décisions prises par la justice équatorienne contredisant ainsi l’attitude arrogante de la multinationale Chevron-Texaco qui n’a eu que du mépris pour les décisions des instances équatoriennes. 

Nous nous adressons au gouvernement des Etats-Unis et au président Donald Trump pour qu’il exige de Chevron-Texaco, entreprise américaine, le respect des décisions de justice et le dédommagement des dégâts causés en Equateur avec la même fermeté qu’il a eue envers British-Petroleum après la contamination du Golfe du Mexique.

Nous demandons l’arrêt immédiat des campagnes de harcèlement et de menaces contre les victimes et les avocats qui ont à charge la défense des populations et le suivi du procès contre la multinationale. (https://youtu.be/6f-UXHN32aU )

Nous demandons à l’état français de cesser, à travers les fonds de réserve de retraite, organisme public, d’investir dans cette multinationale qui ne respecte pas les droits internationaux et détruit l’humain et son environnement.

Nous soutenons la proposition du gouvernement équatorien faite au nom de la CELAC (Communauté des Etats Latino-américains et des Caraïbes) à l’ONU et rappelée à l’occasion de la COP 21 à Paris, pour la création d’une cour internationale de justice environnementale.

Nous soutenons également la création auprès de l’ONU, d’un instrument juridique international contraignant, porté par l’Equateur et l’Afrique du Sud afin de réguler les relations entre les multinationales et les états en cas de violation des droits humains et de la nature. Nous exigeons de la France et de l’Union Européenne le soutien inconditionnel de cette initiative.

Nous vous invitons à signer cette pétition.

Nous vous souhaitons nombreuses, nombreux à la mobilisation contre Chevron-Texaco partout la France et à Paris vous donnons rendez-vous Place de la République, le Dimanche 21 Mai 2017 à 14 heures.

Collectif français de solidarité et de soutien aux victimes de CHEVRON-TEXACO en Amazonie Equatorienne.