Communiqués

Présidentielle 2017

Présidentielles : le pire a été évité

Ce dimanche 7 mai 2017, le pire a été évité. Marine Le Pen, candidate du Front National, de l’extrême-droite et de la droite extrême a été battue.

Mais sa présence dans ce second tour et les 34 % des suffrages qui se sont portés sur son nom rappellent combien la droite fascisante, autoritaire, xénophobe, homophobe et sexiste conserve dans notre pays une audience inquiétante et représente un danger pour les valeurs républicaines et la République elle-même.

Le MRAP appelle tous les citoyens attachés au respect et à la promotion des Droits Humains à se mobiliser pour combattre cette idéologie si dangereuse, même si elle a pu sembler un peu plus masquée dans l’expression de la candidate. Mais ses propos concernant la responsabilité du gouvernement de Vichy, ceux de son père sur l’homophobie ou encore ceux de sa nièce… montrent que le FN n’a pas fondamentalement changé. Il continue de véhiculer les idées les plus dangereuses rappelant de très sombres années.

C’est pourquoi le MRAP appelle à exercer la plus grande vigilance vis-à-vis des politiques qui seront mises en œuvre à l’issue de ces présidentielles : l’injustice sociale, les inégalités, la précarité, l’abandon de larges secteurs urbains et ruraux sont autant de terreaux sur lesquels croît l’extrême-droite.

Le MRAP poursuivra ses engagements aux côtés de tous ceux, citoyens, associations, syndicats, organisations qui agissent pour une véritable égalité des droits, le refus et l’éradication des idéologies de haine et de rejet de l’autre. Profondément attaché aux valeurs de Liberté, d’Égalité et de Laïcité, il appelle tous les citoyens qui s’en réclament à se mobiliser et à rejoindre le combat antiraciste et contre toutes les discriminations et à tout faire pour barrer la route à de futurs députés FN.

Paris le 7 mai 2017