Communiqués

Propos de personnalités (...)

E. Macron et les Comoriens : une inacceptable « chosification » d’êtres humains

A propos des embarcations de fortune utilisées par les Comoriens qui veulent rejoindre l’île de Mayotte - au moins 12000 sont morts dans cette traversée -, le président de la République, a déclaré "Mais le kwassa-kwassa pêche peu, il amène du Comorien, c’est différent."

Ces propos présidentiels ont provoqué des rires parmi les officiels présents et ont été suivis sur les réseaux sociaux de réactions d’indignation mais aussi de commentaires racistes.

Non Monsieur le Président ce n’est pas "du comorien" qui est transporté dans ces embarcations, mais des hommes, des femmes et des enfants. Ils veulent rejoindre leurs familles à Mayotte et espèrent y trouver des conditions de vie moins misérables.
Au lieu de "plaisanter" et de dire ensuite "c’est complètement regrettable et malvenu", vous feriez mieux de trouver et mettre en œuvre des solutions aux problème sociaux et économiques de l’archipel et sauver des milliers de vies humaines.
Le MRAP n’admet pas ce type de « plaisanterie » qui ne peut qu’inciter des responsables de l’État, des gardes-côtes, des gendarmes à considérer encore les Comoriens comme des objets.

Paris, le 5 juin 2017