Communiqués

Politique, législation, (...)

Contre une justice d’exception " Au milieu de nulle part " Pour les étrangers " Sans papiers "

En 2013, déjà, le MRAP avait dénoncé avec vigueur le projet gouvernemental de création de tribunaux "d’exception" - au plus près des pistes d’aéroport - pour les Etrangers "sans papiers" se présentant à une frontière de la France.

Une Justice "sous les pistes" constitue - en tant que telle - une entrave caractérisée au "bon déroulement" des audience en présence de toutes les parties directement concernées : juges, avocats et justiciables.

Une Justice "sous les pistes" ne peut que faciliter une Justice "au rabais", soumise aux lois des audiences "au kilomètre" qui sont une insulte à l’éthique professionnelle des magistrats et des avocats.
Loin des lieux où se rend la Justice de la République - à savoir les Palais de Justice des villes de France - de tels tribunaux, en raison de leur éloignement des centres urbains, ne peuvent aucunement satisfaire aux besoins de publicité des débats.

La Justice "sous les pistes" constitue enfin une entrave intolérable à la présence familiale, citoyenne ou associative auprès des personnes retenues.

Le MRAP réitère avec force son opposition à ce qui constituerait une "justice d’exception" et demande au gouvernement de renoncer définitivement à ce projet délétère.

Paris, 7 avril 2017