Communiqués

Citoyenneté

Alerte : danger si la droite extrême ou le FN venaient au pouvoir

Mardi 18 avril, Marine Le Pen, candidate du FN était interrogée sur les grandes figures qui peuplent son Panthéon personnel, ses inspirateurs, ses guides.

Elle présente alors le cardinal de Richelieu comme le promoteur d’un état moderne qui a "refusé justement peut être qu’une religion [le protestantisme] prenne le pas sur la France" ajoutant que "c’est peut-être les protestants qui avaient des exigences qui allaient à l’encontre de la Nation", oubliant les guerres, les misères, la répression sans pitié menée par ce cardinal, fidèle serviteur d’une royauté absolue, oubliant le bain de sang huguenot qui termina le siège de La Rochelle...

"Grande figure" assurément qui "guide" Marine Le Pen !

Sa nièce, Marion Maréchal Le Pen n’est pas en reste qui déclarait dans cette même période "la Provence est une terre d’identité et de résistance.
Résistance des princes provençaux face à l’invasion sarrasine, résistance face à la terreur révolutionnaire, face à la réforme protestante, face à l’occupant allemand…".
Mais la droite extrême soutenant François Fillion n’est pas plus rassurante.


Ses liens avec "sens commun", et les homophobes de la manif pour tous (dont il considère que des représentants devraient figurer dans son futur gouvernement) sont tout aussi dangereux.
Ces prises de position montrent la vérité du Front national, de la droite extrême, leur vision de l’histoire applicable à la France d’aujourd’hui.
C’est une remise en cause gravissime de la laïcité, garantie d’un vivre ensemble harmonieux.
Le MRAP appelle tous les électeurs à être très vigilants face à ces dangers lorsqu’ils vont mettre leur bulletin de vote dans les urnes.


Paris, le 21 avril 2017