Communiqués

Sécurité, police, justice, (...)

Le MRAP dénonce la barbarie policière d’Aulnay-sous-Bois

Le MRAP dénonce la barbarie policière d’Aulnay-sous-Bois et apporte tout son soutien à Théo, martyrisé par ceux qui devraient être chargés d’assurer la sécurité des citoyens.
Un viol est un crime aux yeux de la loi. Lorsqu’il est commis en réunion, comme dans cette situation, il présente un caractère de barbarie insupportable.

En effet, dans ce cas précis, les faits commis par les quatre policiers auteurs ou complices sont particulièrement ignominieux et doivent être sévèrement sanctionnés.
Cet acte ignoble n’est pas une simple " bavure" c’est le fruit d’un racisme systémique. L’Etat, en légitimant les contrôles au faciès, est responsable des situations propices à ces débordements.

Le gouvernement doit prendre toutes les dispositions pour restaurer la confiance indispensable entre la police et les populations des quartiers populaires. Seule une police de proximité, formée aux règles essentielles de droit, pourra mettre fin à ces contrôles au faciès par l’usage du récépissé.
C’est à ce prix que la paix reviendra dans les quartiers difficiles.

Paris, le 7 février 2017