Communiqués

International

Contre le coup d’État au Brésil, le MRAP solidaire du peuple brésilien !

Les sénateurs brésiliens ont voté l'impeachment de Dilma Rousseff, présidente élue avec 54 millions de voix. En juillet 2016, le Ministère Public Fédéral avait conclu que les charges imputées à Dilma Rousseff étaient infondées. Il lui est reproché une mauvaise gestion fiscale dont il a été démontré qu'elle n'était pas responsable.

Le MRAP condamne ce coup d’Etat institutionnel ; Michel Temer est devenu Président non élu jusqu’en 2018 alors que 60 % des Brésiliens réclament sa destitution. Les manifestations en faveur de Dilma Rousseff ont été violemment réprimées.

La démocratie au Brésil est encore une fois en grand danger : après le coup d’État militaire de 1964 ayant instauré une dictature de 21 ans, aujourd’hui se déroule un coup d’Etat législatif orchestré par le Congrès depuis mai dernier.

Un gouvernement qui exclut délibérément les femmes et les personnes de couleur dans un pays qui compte 50,7 % de Noirs ou de métis ne peut qu’interpeller un Mouvement antiraciste. Composé uniquement d’hommes blancs dont un tiers accusé de graves faits de corruption, ce gouvernement a commencé à démanteler le code du travail, à réduire les dépenses publiques notamment l’éducation et la santé, et à mettre en place une politique de criminalisation des mouvements sociaux populaires et de répression des travailleurs, des peuples indigènes, des minorités raciales et sexuelles, des femmes, des jeunes, etc.

Le MRAP se joint à l’appel au rassemblement jeudi 1er septembre à 18h30 devant le consulat du Brésil 65 avenue Franklin Roosevelt Métro ligne 9 – Saint-Philippe-du-Roule, pour défendre la démocratie au Brésil et au-delà en Amérique Latine.

Paris, le 1er septembre 2016