Actualité

Actualités

Contre la guerre, le racisme et le colonialisme, toutes et tous dans la rue

19 mars 2016, 14h à Barbès Les guerres menées par la France comme par les autres puissances impérialistes sont des guerres de pillage et d’ingérence pour le contrôle des ressources. Ces guerres sèment le désastre. Elles tuent des civils, et font des dizaines de milliers de morts, des millions de blessés et de déplacés, provoquent des viols et des mutilations de milliers de femmes réduites à l’esclavage.

Les guerres menées par la France comme par les autres puissances impérialistes sont des guerres de pillage et d’ingérence pour le contrôle des ressources. Ces guerres sèment le désastre. Elles tuent des civils, et font des dizaines de milliers de morts, des millions de blessés et de déplacés, provoquent des viols et des mutilations de milliers de femmes réduites à l’esclavage.
 Elles créent la misère là-bas et entretiennent un climat de peur et de militarisation ici. Ces guerres s’ajoutent aux autres moyens utilisés contre les peuples (dette, occupations, accaparement des terres …) pour renforcer partout la domination coloniale et néocoloniale (Françafrique, Moyen Orient, Palestine, colonies françaises…)

Parce que nous nous opposons à ces guerres déclarées en notre nom,
Parce que nous soutenons :
- le combat contre les discriminations et toutes les formes de racisme,
- la lutte des réfugiés, migrants et sans papiers : qu’ils fuient leur pays à cause de la guerre, de la misère, des persécutions, des conséquences climatiques…

Parce que nous nous opposons aux mesures d’exception, aux violences policières et au contrôle généralisé des populations qui ciblent en priorité les personnes pour leur apparence supposant des origines de colonisés, les quartiers populaires et les mouvements sociaux.

Nous manifesterons à l’occasion de la semaine anticoloniale, de la Journée internationale de lutte contre le racisme pour :

• exiger l’arrêt immédiat des interventions militaires françaises, le retrait des bases militaires, la fin des traités et alliances (OTAN…) ;
• dénoncer le marché des ventes d’armes qui irrigue entre autres les pires dictatures ;
• combattre la militarisation de la société, le quadrillage des territoires et des esprits par le complexe militaro-sécuritaire ;
• soutenir le droit à l’autodétermination des peuples en apportant notre solidarité aux forces de résistance et d’émancipation.

Nous manifesterons pour un vivre ensemble harmonieux, quelques soient nos différences, pour une réelle laïcité.