Communiqués

Actualité

International

Communiqué : Le MRAP salue le 40ème anniversaire de la République Arabe Sahraouie démocratique (RASD)

Le 27 février 1976, le peuple sahraoui a proclamé la création la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) quelques mois après l'occupation de son territoire par le Maroc en novembre 1975. Quarante après, le peuple sahraoui a réussi à créer les bases d'un véritable État et à mettre en place des institutions (gouvernement, ministères), une administration territoriale s'appuyant sur trois niveaux principaux, l'État, la wilaya et la daïra, et des services structurés dans tous les domaines de la vie économique, sociale et culturelle.

Le 27 février 1976, le peuple sahraoui a proclamé la création la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) quelques mois après l’occupation de son territoire par le Maroc en novembre 1975. Quarante après, le peuple sahraoui a réussi à créer les bases d’un véritable État et à mettre en place des institutions (gouvernement, ministères), une administration territoriale s’appuyant sur trois niveaux principaux, l’État, la wilaya et la daïra, et des services structurés dans tous les domaines de la vie économique, sociale et culturelle. La RASD, membre actif de l’Union africaine, est actuellement reconnue par plus de 80 États dans le monde. Mais elle n’est pas membre des Nations unies et n’a toujours pas recouvré sa souveraineté sur la totalité de son territoire, le Sahara occidental, dont une grande partie est occupée illégalement par le Maroc.

Quarante ans après la création de la RASD, malgré les nombreuses résolutions de l’ONU, le référendum d’autodétermination prévu par les accords de 1991 n’a toujours pas eu lieu à cause des manœuvres dilatoires du Maroc qui bafoue le droit international en toute imùpunité, de la complicité de nombreux gouvernements et de l’inertie coupable des Nations unies. Le soutien apporté par le gouvernement français au pouvoir marocain, malgré les violations permanentes des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, dénoncées par de nombreuses organisations internationales des droits de l’homme et le Parlement européen, constitue un des principaux obstacles à la solution du conflit. Le peuple sahraoui n’en peut plus de vivre en exil ou sous occupation ! Il aspire à décider librement de son avenir.

Le MRAP exige du gouvernement français qu’il change de politique et contribue activement à la solution du conflit avec la libération des prisonniers politiques sahraouis (22 purgent des peines de prison de 20 ans à la perpétuité) et à la tenue rapide du référendum d’autodétermination. Le MRAP demande aussi au gouvernement français et aux États membre de l’Union européenne de s’engager sur la voie de la reconnaissance de la RASD qui constituerait un signal fort pour mettre fin à l’occupation du Sahara occidental et permettre au peuple sahraoui de recouvrer sa souveraineté sur son territoire.
Vive la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance !
Vive le 40ème anniversaire de la RASD !

Paris le 22 février 2016