Communiqués

International

COMMUNIQUE DE LA CNSK (Coordination Nationale Solidarité Kurdistan) STOP ERDOGAN !

En 2001, l’Assemblée générale de l’ONU déclarait la journée du 21 septembre Journée Internationale de la Paix. Hélas, en Turquie, Erdogan mène une véritable guerre contre le peuple kurde : villes en états de sièges, destructions, assassinats, arrestations d'élus et militants du HDP ou d'organisations progressistes, levée de l'immunité des députés et maires HDP .

Le remplacement des maires élus par des préfets nous rappellent la sinistre période de Vichy en France. Des centaines de civils ont été tués, plus de 500 000 personnes déplacées, des villes entières ont été rasées, plus de 5000 cas de tortures recensées.

Dans le même temps, Erdogan mène des opérations armées en territoire syrien depuis le 24 août 2016, disant « lutter ainsi contre Daesh et contre le PKK ». Cette intervention appelée « bouclier de l’Eurphrate » est en fait motivée par le seul souci d’entraver l’avancée des forces kurdes qui sont pourtant le principal rempart contre Daesh. L’unique et véritable objectif de la Turquie est d’occuper à terme toute la région frontalière, afin d’empêcher les Kurdes de mettre en œuvre leur projet d’autonomie démocratique dans le Rojava (Kurdistan de Syrie).

Malgré cette situation tragique, Abdullah Ocalan, le leader kurde dont on était sans nouvelles depuis 2 ans , vient de lancer un nouvel appel à un cessez-le-feu unilatéral.

La Coordination Nationale Solidarité Kurdistan (CNSK) réaffirme qu’il ne peut y avoir ni paix ni démocratie en Turquie sans une solution politique dans le respect légitime des droits du peuple kurde, ceci passant par la reprise des négociations entre le gouvernement turc et le représentant légitime que le peuple kurde s’est choisi, à savoir Abdullah Ocalan.

C’est pourquoi la CNSK appelle à participer le samedi 24 septembre 2016 aux Marches pour la paix organisées à Paris (départ 15h Place de la République) et dans plusieurs villes de France et le 21 septembre à des meetings , comme c’est le cas à Strasbourg , place Kleber à 18h.

Paris le 21 septembre 2016